Les arts coréens  Le Hapkido  Historique Hapkido

Jeong Mu Do Kwan, une autre école

Historique Hapkido

hapkido demo

 

Le hapkido (합기도 en hangeul, 合氣道1 en hanja) est un art martial coréen qui fonde sa pratique sur une connaissance métabolique poussée du corps humain permettant une appréhension autant physique que psychologique et énergétique du combat. Il correspond à l'étude de l'ensemble des techniques et connaissances en matière de contrôle sur les articulations du corps, notamment l'action conjuguée sur les tendons, les muscles, les techniques d'étranglement respiratoire et sanguin ainsi que les frappes directes sur les points vitaux du corps. Ce système crée une formation à l'autodéfense complète. De plus il puise sa philosophie et son éthique du Bouddhisme et du Confucianisme.

 

 

hapkido goupe

 

Maitre Lee et son équipe de démonstration 2013

Maître CHOI Yong-Sul (1904 – 1986)

Pupille de la nation coréenne, il vivait dans le village de Yong Dond dans la province de Choong Chung lorsqu'il fut recueilli par un marchand qui l'emmena au Japon à l'âge de huit ans. Enfant difficile, il fut abandonné à Moji, d'où il partit à Osaka où il mendia dans la rue. La police l'arrêta et, sans famille, le conduisit au temple bouddhiste Wadanabi du Mont Kintaro, près de Kyoto. Un jour, un moine lui demanda ce qu’il voulait faire de sa vie et, fasciné par les fresques du temple (qui montraient des combats) il répondit sans hésiter "apprendre à se battre". Il intégra l'école du maitre Sokaku Takeda où il étudia le Yawara et le Daito Ryu Aki Jutsu, y demeura durant trente ans et y fut assistant instructeur. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale et la mort de Takeda, il retourna en Corée et créa le Yusul (= méthode passive) qui fut ensuite renommé Yukwonsul : un art martial synthèse de son enseignement japonais et des techniques traditionnelles coréennes - Taekyon. Par la suite, il ouvrit son premier dojang en 1951 : Yukwansul Apkidojang. En 1961, le maître et ses plus proches disciples décidèrent de nommer leur pratique le Hapkido. Après la prolifération des écoles en Corée, le maître s'éteignit en 1986, laissant un art martial diffusé et modifié par différents maitres.

Les trois principes de base

L'eau (Yu) : Savoir s'adapter aux différents adversaires de manière changeante et fluide et ne pas être rigide. Le cercle (Won) : Absorber la force de l'adversaire pour mieux pouvoir le diriger là où on le désire, savoir ne pas opposer la force contre la force mais utiliser la force de son adversaire et la joindre à la nôtre pour une meilleure efficacité. L'harmonie (Hwa) : Entre en complète harmonie avec son opposant afin de mieux déceler ses intentions pour pouvoir lire en lui et anticiper ses éventuelles attaques.

Selon le concept asiatique, toutes entités vivantes sont énergies vibrantes et coexistantes sur des plans similaires ou différents. Étudier et comprendre ces énergies, les harmoniser afin de pouvoir les utiliser pour réaliser un équilibre physique, mental et spirituel entre l'homme et le cosmos, voilà le véritable esprit de l'Hapkido.

 

Vdéo de Maitre LEE Kang-Jong

 

 

A propos de Dokwan

Le projet Jeong Mu Do Kwan a pour objectif de perpétuer un enseignement traditionnel adapté à la culture française.

Notre école de TAEKWONDO enseignée par Maitre Laurent TROCHET et ses assistants est du style "Cheung do kwan". Le HAPKIDO enseigné par Maitre LEE Kang Jong est du style "Hapki Mudo". Le Kum Mudo (sabre coréen) est aussi enseigné dans nos clubs.

Nous contacter

contact : ecoledokwan@free.fr

téléphone : 06.78.00.21.29

adresses : Savigny-sur-Orge, Ponthierry Pringy Boissise, Epinay-sur-Orge, Marolles-en-Hurepoix